La gamification : Un levier d’engagement pour booster l’adoption

Leila Daghfous

Notre première session de l’InsideBoard Customer Lab a réuni nos clients autour de la thématique “La gamification et la valorisation comme levier d’engagement pour impacter la performance et l’adoption”.

Cette 1ère édition a donné lieu à des témoignages de nos clients privilégiés Michelin et Orange qui ont partagé leurs cas d’usage de la fonctionnalité gamification de la plateforme. L’événement s’est conclu par la remise du prix Scorefact 2022, reçu pour la 3ème année consécutive et qui atteste une nouvelle fois de la satisfaction et de la confiance de nos clients.

Retour sur ce moment riche de débats et d’échanges à travers les témoignages de nos clients.

Comment Michelin utilise la gamification pour motiver ses forces de ventes

Eleftherios Diamantidis, Marketing & Sales Trainer chez Michelin était présent lors de notre première session de l’InsideBoard Customer Lab pour partager l’utilisation de la fonctionnalité Gamification par Michelin pour animer leurs équipes de vente.

Ayant constaté que leurs équipes de vente avaient un fort esprit de compétition, l’équipe projet Michelin, en collaboration avec les Managers commerciaux régionaux, ont décidé de lancer un challenge à l’année sur tous les indicateurs afin de motiver l’ensemble des commerciaux de la région de l’Europe Centrale à adopter rapidement le nouveau process commercial sur Salesforce.

Un challenge global a donc été lancé auprès des 21 pays de la région, répartis entre la Méditerranée et les Baltiques (Pologne, Grèce, Turquie, Chypre…).

En parallèle de ce challenge global, le suivi de la performance des équipes sur le Success Board permet également aux managers d’adapter leur animation et de créer des challenges locaux afin d’animer leurs équipes en fonction de leurs attentes spécifiques.

Eleftherios Diamantidis décrit : “Nos équipes de vente sont, par essence, très compétitives. L’esprit de compétition fait partie de leur ADN. A travers cette volonté d’avoir un meilleur classement, ce besoin continuel de s’améliorer, nous augmentons l’engagement des utilisateurs de manière significative ».

Afin de renforcer l’engagement des forces de vente et de les stimuler davantage, des posts de célébration sont publiés régulièrement sur le mur de collaboration afin de mettre en avant le Top 4 des collaborateurs les plus performants ou qui ont le plus progressé.

Eleftherios Diamantidis confirme les bénéfices de cette approche : « La mise en place d’un challenge global et la publication des messages de célébration sur le Wall of News ont permis de gagner l’intérêt des utilisateurs et d’augmenter de 30% le taux d’adoption de Salesforce ».

La gamification au service de l’adoption du nouvel outil ERP d’Orange

L’équipe d’Orange était également présente pour partager leur utilisation de la fonctionnalité Gamification, idéale pour animer leurs équipes finance et faciliter l’adoption de leur nouvel outil ERP.

Des challenges flash sur les priorités business du moment sont organisés tous les 2 mois, autour d’indicateurs clés, en mobilisant les relais locaux et managériaux.
Chaque challenge est animé par un KPI spécifique afin de permettre une montée en compétences progressive. Une analyse d’impact avant et après le challenge et en fonction des collaboratifs actifs et inactifs est effectuée afin de démontrer la valeur du challenge.

Margot Bauchère, Pilote Projet & Change Manager décrit : “Nous voyons bien les différences de résultats entre nos utilisateurs actifs et ceux qui ne sont pas actifs. Donc pour nous, c’est un vrai levier d’engagement.”

Il est primordiale selon elle d’animer efficacement chaque KPI pour que les utilisateurs ne soient pas démotivés ; cela entend répondre aux questions, mettre de la documentation appropriée et de continuellement la revoir pour permettre aux collaborateurs de progresser grâce à des ressources pertinentes.

Christian Klein, Directeur de projets & Business Lead ERP souligne : “Une autre information à retenir des challenges c’est le classement, non pas pour faire du “finger pointing”, mais car cela permet d’identifier les futurs ambassadeurs, ceux qui vont pouvoir aider leurs collègues demain.”