Un projet ?

Notre équipe est là pour vous !

Management intermédiaire : le maillon critique de la transformation

Les études le montrent, la réussite des projets de transformation d’entreprise repose essentiellement sur l’engagement des collaborateurs. Or, l’approche classique du Change Management, qui conduit tout de même à l’échec de près de 75% des projets, consiste à placer les managers intermédiaires au cœur des plans de transformation. S’ils sont bien moteur de la dynamique de leur équipe sur le terrain, doivent-ils constituer le seul relais du changement ? L’Inside Success Lab, 1er laboratoire d’idées dédié à la transformation des entreprises, s’est réuni en mai dernier pour en débattre autour des questions suivantes :

  • Quel est leur rôle dans le cycle de transformation ?
  • Comment les manager et les aider à répondre à leur responsabilité d’accompagnement de la transformation ?
  • Quels sont les bons KPI à mettre en place pour mesurer à la fois l’engagement et l’impact du management intermédiaire sur la transformation ?

Rôles et responsabilités du management intermédiaire

Manager intermédiaire : comment le définir ?

Le manager intermédiaire désigne dans l’entreprise le responsable d’équipe ou le responsable de service. Plus généralement, les managers intermédiaires se retrouvent à tous niveaux de management. Dans le cadre des projets de transformation, il arrive que certaines entreprises confient à leurs managers l’impulsion nécessaire au changement, ils peuvent alors être complètement dédiés à l’accompagnement au changement. Dans tous les cas, le manager intermédiaire est celui à qui on fait porter l’appropriation et l’exécution du changement. Alors que le rôle du directeur de la transformation est d’incarner la transformation,